ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
Un enfant à tout prix 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact

Bienvenue à Benjamin

le 17 août 2015 à 20h15 
 
Quelle aventure... 
 
Dimanche matin à minuit et demi j'ai perdu les eaux.  
 
Dimanche à 10h j'ai pris de l'huile de ricin pour déclencher le travail. Début des contractions.  
 
A 18h00 j'étais dilatée de 3cm. Je reste à la maison de naissance. Nuit mouvementée de dimanche à lundi sous les contractions. Â un moment je n'avais plus de répis elles venaient toutes mes 50 secondes, je me pouvais plus me reposer.  
 
A 5h du matin dimanche j'étais toujours à 3cm, les contractions n'étaient pas assez toniques.  
 
A 6h je passe à 8cm. Matinée sous les contractions très violentes mais pas d'amélioration.  
 
 11h30 une acupunctrice vient pour essayer de m'aider. 
 
A 13h30 mon col arrivé à 9cm. Mais épuisée et à bout de nerfs nous prenons la décision d'aller à l'hôpital. Je ne supporte plus les contractions. La sage-femme de la maison de naissance annonce notre arrivée et nous sommes attendus.  
 
Tellement à bout, j'accepte la péridurale. Là je suis soulagée, mon cauchemar se termine je ne sens plus rien. Ils me donnent un accélérateur de contractions.  
 
A 19h je suis complètement dilatée. Ensuite ils se rendent compte que la diamètre de la tête du bébé est trop grand et que morphologiquement il ne passera pas. A chaque contractions il descend puis remonte. Les choses s'accélèrent... Ils font appel au chef de service, qui décide avant de faire la césarienne (je venais quand même de la maison de naissance, je voulais un accouchement naturel et là je me trouvais dans une toute autre configuration...) sans trop y croire de quand même tenter un accouchement par voie basse mais avec l'aide des forceps.  
 
Je pousse aux contractions, et avec l'aide des forceps et une épisiotomie au passage Benjamin pointe le bout de son nez lundi 17 août à 20h15. Il pėse 3kg370 et mesure 50cm. 
 
Il m'est présenté 10 secondes puis repris car je fais une hémorragie, j'ai été blessèe par les forceps. Je perds beaucoup de sang. Mon compagnon s'occupe de Benjamin. 
 
 22h30 nous montons dans une chambre. Je passe la nuit avec mon fils. Tous les examens sont faits, nous âlions bien et avons eu beaucoup de chance car la situation â été critiqué tant pour moi que pour le bébé, on revient de loin. Le lendemain à 13h je quitte l'hôpital et on rentre à la maison. 
 
Je ne saurai jamais si l'homéopathie, le massage du périnée et l'épino auront servis. D'après les médecins c'est quand même ce qui m'a permis d'accoucher par voie basse. 
 
Maintenant nous nous remettons doucement de cette aventure. Je suis encore très fatiguée. L'essentiel est que nous sommes tous les deux en santé.

 

(c) - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 11.10.2017
- Déjà 4336 visites sur ce site!